Confusion entre gentiane jaune et vératre

Cas clinique

Un homme de 36 ans, sans antécédent particulier, décide de préparer du vin de gentiane. Pour ramasser les racines, il prend la précaution de se faire accompagner d’un ami censé connaître les plantes. Les racines sont mises à sécher pendant environ un an avant macération dans de l'alcool, puis filtration (filtre à café). Le 5 avril 2007, vers 20h30, il décide de goûter le breuvage avant de le proposer à son entourage. Il en boit un verre. Environ 45 minutes plus tard, il se plaint de céphalées, vomissements et sueurs froides, motivant son admission aux urgences. L'examen, 1h30 après l'ingestion, constate un état de choc avec pression artérielle à 80/50 mmHg et bradycardie à 50 bpm ainsi qu'une hypersudation, des vomissements, une pâleur et de l'angoisse. Un traitement symptomatique associant remplissage et atropine permet une régression rapide des troubles. Une récidive de l'hypotension à 70/40 mmHg motive une mutation en réanimation où l'examen retrouve de plus une rétention urinaire très modérée (globe vésical sondé à 200 ml) et une mydriase, vraisemblablement en lien avec l’atropinisation. Le patient a par ailleurs bénéficié d'une échographie cardiaque et d'une radiographie thoracique, toutes deux strictement normales. La biologie était également sans particularité. L'évolution rapidement favorable a permis un retour à domicile dès la fin de matinée du 6 avril.

Discussion

Ce tableau clinique évoque une intoxication par le vératre dont la racine peut être confondue avec celle de la gentiane jaune ou grande gentiane. La confusion entre les 2 plantes repose sur deux éléments principaux : elles partagent le même habitat en moyenne montagne (600 à 2500 m) et ont une morphologie assez semblable, particulièrement avant la floraison et à l’automne quand les feuilles commencent à tomber. Néanmoins, il existe des moyens relativement simples pour les différencier.

Gentiane jaune (grande gentiane) Gentiana lutea L. Veratre (ellébore blanc, varaire) Veratrum album L.
Racine Grosse racine principale ramifiée
Odeur forte
Gris-Brunâtre à brun-rougeâtre
Faisceau de nombreuses racines de même taille
Odeur peu marquée
Brun foncé
Poudre sternutatoire
Tige Creuse Pleine
Feuilles Opposées Alternes
Fleurs Jaunes
A l’aissellle des feuilles supérieures
Blanches (parfois jaunâtres)
En épi terminal

La toxicité du vératre est due à la présence d’alcaloïdes, au premier rang desquels la rubijervine dont le rhizome contient environ 1 à 1,5%. Ces alcaloïdes agissent au niveau du sinus coronaire et du ventricule gauche, à l'origine d'une bradycardie sinusale et d'une hypotension artérielle. A doses massives, leur action directe sur la fibre myocardique est responsable d'effets digitaline-like. Très rapidement après l’ingestion, en général dans la demi-heure, surviennent nausées, vomissements et sensation de malaise. On peut ensuite observer une hypotension artérielle marquée (pression systolique le plus souvent entre 60 et 80 mmHg) et une bradycardie habituellement inférieure à 60 bpm (de l'ordre de 35 à 40 bpm).

Le traitement est symptomatique : atropine et remplissage vasculaire. Le recours aux amines est exceptionnel. L’évolution est généralement rapide, la régression étant le plus souvent observée en 24 heures.

Entre novembre 1999 et mai 2007, le Centre Antipoison de Lyon n’a recensé que 13 appels portant sur une éventuelle confusion entre gentiane et vératre. Outre le cas que nous rapportons, un autre patient a présenté une symptomatologie comparable bien que moins sévère et 3 autres uniquement des troubles digestifs bénins. Dans tous ces cas, les quantités supposées ingérées étaient faibles avec principalement une notion de "découverte gustative" ne concernant qu'un petit morceau de racine. Les données de la littérature confirment la rareté et l’évolution favorable de cette intoxication. Dans le cas d'une préparation de vin de gentiane, une intoxication collective ne pourrait être exclue et on ne peut que recommander l'extrême prudence dans la réalisation de ces vins artisanaux.

search